Notice: Array to string conversion in /home/philippeahi/www/wp-content/plugins/custom-sidebars/inc/class-custom-sidebars-replacer.php on line 213

La MFR affiche sa modernité

Article provenant du média Haut Anjou du 29 septembre 2017

Un nouveau bâtiment au service de l’apprentissage
La MFR affiche sa modernité.

Samedi 23 septembre, la Maison familiale rurale de Segré a inauguré son nouveau bâtiment, en présence de nombreux partenaires. Un signe fort de modernité au service du monde rural.
Olivier Gaboreau, directeur de la MFR de Segré, a fait un bref rappel historique du projet avant d’inviter les partenaires et élus à découvrir la nouvelle construction. Le bâtiment situé en contrebas de l’établissement est sorti de terre l’été 2016. «Les élèves l’ont découvert et intégré dès la rentrée 2016-2017», précise le directeur.
Cette extension qui comprend un rez-de-chaussée et un étage était devenue une nécessité pour la MFR. «Nous étions un peu à l’étroit. Les effectifs ont connu un bond de + 25 élèves ces dernières années », poursuit Olivier Gaboreau. La MFR dépasse aujourd’hui les 192 élèves dont près de 70 sont hébergés chaque semaine à l’internat.

Un foyer spacieux de 90 m2

À l’étage se trouvent trois salles de classe lumineuses et équipées de vidéoprojecteurs. Chaque classe peut accueillir un maximum de 25 élèves. Le rez-de-chaussée est presque entièrement dédié au foyer des élèves. Ils peuvent s’y détendre et participer à des animations dans un espace moderne et spacieux de 90 m². «Il est destiné autant aux apprentis qu’aux autres élèves.» Avec cette nouvelle structure, la MFR affiche sa modernité. « C’est un équipement à vocation pédagogique qui sert à la vie hors scolaire sur les temps résidentiels», note encore le directeur en poste depuis deux ans à Segré. Ce dernier a profité de cette manifestation pour annoncer les 70 ans de l’établissement en 2017. A cette occasion, la MFR organise une soirée spéciale anniversaire samedi 18 novembre au parc des expositions de Segré. Chaque année, nous y organisons la soirée de la Maison familiale rurale en présence des élèves, des parents», termine Olivier Gaboreau. L’équipe pédagogique est associée tous les ans à cette fête. Les membres du conseil d’administration sont eux aussi les bienvenus. «À 70 ans, la MFR est une belle dame qui a encore de beaux jours devant elle», indique à son tour David Guémas, le président de la Maison familiale rurale. Philippe Bolo, député, est venu encourager les forces vives de cet établissement. «Remettre de l’attractivité, c’est une garantie pour l’avenir et pour faire venir les jeunes», ajoute-t-il. Dernier à prendre la parole, André Martin, conseiller régional, en a profité pour rappeler l’objectif prioritaire de la Région. « Notre nouveau mandat “Un contrat pour l’emploi” va commencer ici. Il passe par l’apprentissage, voie d’excellence pour s’insérer sur le marché du travail. »