• Bienvenue sur le site internet de Philippe Bolo

Des moyens financiers sont nécessaires à l’exercice de mes fonctions du député

La fonction de député appelle des moyens financiers qui me permettent d’exercer efficacement ses fonctions. J’ai, par exemple, besoin d’un lieu d’accueil qui est aussi celui où travaillent mes collaborateurs. Je dois aussi pouvoir se déplacer, à Paris logiquement, pour me rendre à l’Assemblée nationale, mais aussi en circonscription, pour participer à différentes réunions et manifestations.

Le détail des mes dépenses

Une ventilation budgétaire a été établie à partir des dépenses enregistrées sur les premiers mois de mandat. Cette première photographie reste à actualiser afin de tenir compte de la saisonnalité de certains frais qui ne sont pas encore pris en compte à la date de réalisation de ce premier bilan (frais postaux par exemple impactés par l’envoi des cartes de vœux, rémunération de stagiaires, etc.).

Différentes catégories de dépenses récurrentes doivent être distinguées :

  • communication (abonnements presse nationale et locale, abonnement photocopieur, logiciels, hébergement site internet) ;
  • déplacements (loyer véhicule de fonction -Renault Mégane-, carburant véhicule de fonction, trajets en train, métro, stationnements, péage, taxi, déplacement des collaborateurs) ;
  • frais de réception (invitations au restaurant, réceptions à la permanence, moments de convivialité dans le cadre de différentes réunions) ;
  • hôtel (nuitées d’hôtels sur Paris en raison des séances et des présence à l’Assemblée nationale) ;
  • permanence (loyer et charges, assurance, électricité, nettoyage) ;
  • repas (lors des déplacements sur Paris) ;
  • téléphone (abonnements téléphones fixes et mobiles).

En dehors des frais récurrents, d’autres frais sont engagés pour :

  • la rémunération des stagiaires ;
  • l’achat et la personnalisation de trophées sportifs, de gerbes de fleurs commémoratives ;
  • l’équipement en téléphones portables, ordinateurs et équipements informatiques, le développement du site internet, l’achat de mobilier pour la permanence et sa décoration, la signalétique, l’acquisition de petits équipements électro-ménager (cafetière, réfrigérateur, micro-onde).

Les grandes masses de mes dépenses de député

Le graphique suivant précise les montants moyens mensuels des dépenses nécessaires à ma fonction de député. Les dépenses sont regroupées pour les catégories de dépenses récurrentes présentées ci-dessus.

Des dépenses contrôlées

Afin de démontrer le bon usage de la dotation financière, ainsi que le respect des règles fixées en la matière par l’Assemblée nationale, un contrôle de mes dépenses sera effectué chaque année par un expert comptable. Je publierai ici les avis formulés par cet expert comptable.