• Bienvenue sur le site internet de Philippe Bolo

En bref

  • Date

    26 mars 2018

  • Institution / Interlocuteur

    Chambre d'Agriculture des Pays de la Loire

  • Résumé

    Atelier sur la contribution de l'agriculture au développement des énergies renouvelables

Détails

Dans le cadre de la PPE (Programmation Pluriannuelle de l’Energie), nous avons co-organisé, avec Matthieu Orphelin, un atelier dédié à la contribution de l’agriculture au développement des énergies renouvelables. Cette séquence de travail et de réflexion a réuni plus d’une cinquantaine de personnes :
– des agriculteurs porteurs de projets ;
– des élus locaux ;
– des représentants des services de l’Etat, des associations environnementales et des gestionnaires de réseaux.

La vidéo suivante présente les principes de la PPE et du débat qui l’accompagne :

 

L’objectif poursuivi par l’atelier visait à :
– ouvrir un espace de réflexion sur leviers et les freins au développement des énergies renouvelables dans les territoires ruraux ;
– identifier les solutions pour favoriser et pérenniser les leviers, d’une part, et lever les freins, d’autre part.

Cet atelier a été labellisé par la Commission Nationale du Débat Public (CNDP), autorité organisatrice et animatrice du débat public sur la PPE. Il est à noter que cet atelier angevin était le premier des ateliers programmés sur la période d’ouverture du débat au public (de mars à juin 2018).

Jacques Archimbaud, Président de la CNDP, et Dominique Kieffer, représentant le Syndicat des énergies renouvelables étaient présents à l’atelier.

Une méthode de travail innovante a été utilisée pour l’animation de l’atelier :
– les participants ont été répartis en 9 tables de travail thématiques (méthanisation, bois énergie, éolien et photovoltaïque) ;
– dans un premier temps, chacun des participants a ensuite été invité à compléter 4 cartes : 2 cartes « leviers » correspondant à des éléments favorables au développement des énergies renouvelables importants à préserver, 2 cartes « freins » décrivant des difficultés et nécessitant des solutions adaptées ;
–  dans un second temps, pour chacune des tables, les cartes produites ont été notées afin d’identifier celles jugées les plus importantes ;
– dans un troisième et dernier temps les 3 leviers et les 3 freins ayant recueilli les notes les plus fortes (cartes exprimant un consensus pour chacune des tables) ont fait l’objet d’une réflexion collective visant à identifier les conditions à réunir pour préserver les leviers et lever les freins.

Les résultats de l’atelier constituent une matière première utile à la PPE et à d’autres projets de loi.

Retrouvez ici l’article sur l’atelier publié par la CNDP.