Notice: Array to string conversion in /home/philippeahi/www/wp-content/plugins/custom-sidebars/inc/class-custom-sidebars-replacer.php on line 213

Nouveau paysage politique

Article provenant du média Courrier de l'Ouest du 4 janvier 2018

Nouveau paysage politique

Comme au niveau national, l’année politique a connu de profonds bouleversements en Anjou Bleu. À commencer par les communes nouvelles.

Le début de l’année est marqué par la poursuite de l’installation des communes nouvelles qui ont vu le jour en fin d’année 2016. Gilles Grimaud est maire de Segré-en-Anjou-Bleu (17603 habitants) et ne peut plus être celui de la commune déléguée de Segré. Le 5 janvier, Bruno Chauvin lui succède à la tète de Segré. À Ombrée-d’Anjou (8 988 habitants), Marie-Jo Hamard a été élue maire. De son côté. Maryline Lézé est devenue le premier magistrat de la commune nouvelle Les Hauts-d’Anjou (5 515 habitants). Les nouvelles communautés de communes s’installent, elles aussi. Gilles Grimaud devient le 4 janvier le premier président d’Anjou bleu communauté (35 840 habitants). Cette nouvelle intercommunalité regroupe les anciennes communautés de communes du Segréen, du Pouancéen et du Candéen. Gilles Grimaud a été élu dès le premier tour de scrutin (49 votants) avec 36 voix contre 9 au Segréen Emmanuel Drouin. Le 3 janvier, les délégués de la nouvelle communauté de communes des Vallées du Haut-Anjou (35 434 habitants), regroupant désormais les anciennes communautés de Châteauneuf (Haut-Anjou)n. du Louroux-Béconnais et du Lion-d’Angers, élisent Etienne Glémot, seul candidat, comme président.

Marc Laffineur raccroche

Député pendant 29 ans de la 7e circonscription de Maine-et-Loire, Marc Laffineur décide de ne pas se représenter à l’Assemblée nationale. Après l’élection d’Emmanuel Macron à l’Elysée, le candidat En Marche l’emporte dans cette circonscription lors des législatives de juin. Philippe Bolo obtient 62,42% des suffrages au second tour devant Etienne Glémot (LR). Dans la 1e circonscription, Matthieu Orphelin l’emporte au second tour (64,33%) face à Caroline Fel (LR).

Le conseil de Châteauneuf éclate
15 des 19 conseillers municipaux, dont les cinq adjoints, de Châteauneuf-sur-Sarthe ont présenté leur lettre de démission lors de la séance de conseil mardi 28 novembre. Les différents élus ont pris la parole pour regretter le manque de concertation et de communication, le non-respect de certaines décisions prises, la moindre influence de Châteauneuf à la communauté de communes. Le maire Maurice Jarry a indiqué qu’il compte rester à son poste. De nouvelles élections municipales sont prévues les 4 et 11 février prochain. Des élus démissionnaires comptent se représenter, de nouveaux candidats doivent également faire leur apparition.

Freigné quitte le Maine-et-Loire

Depuis le 1er janvier, l’Anjou bleu compte une commune de moins. Freigné a rejoint la Loire-Atlantique au sein de la commune nouvelle des Vallons-de-l’Erdre. Quelques jours après le décret du Conseil d’État, stipulant le rattachement de la commune de Freigné (Maine-et-Loire) à la Loire-Atlantique, Nicole Klein. préfète de la région des Pays de la Loire et de la Loire-Atlantique, a entériné, le 29 décembre, la création des Vallons-de-l’Erdre, par le biais d’un arrété préfectoral. Ces derniers mois. Alain Raymond avait été critiqué pour sa gestion du transfert. L’association A l’écoute de Freigné demandait «plus de dialogue » et un référendum. sans que le maire ni le processus engagé n’en soient perturbés:« Moi j’y ai toujours cru. Je n’ai jamais eu de doutes. Je fais ça pour demain. Dans quelques années, on saura dire qu’en fin de compte c’est ce qu’il fallait faire », estimait Alain Raymond il y a quelques semaines.

Quand Emmanuel Drouin déroute

Tout le monde le croyait au PS. où il était censé être secrétaire de la section locale de Segré. Mais. à la mi-novembre, il affirme avoir signé une tribune avec cent autres Marcheurs qui annoncent leur départ d’En Marche. Les Segréens apprennent donc qu’Emmanuel Drouin n’était plus au PS au moment où il indique quitter En Marche. Quelques jours plus tard, les élus de la liste minoritaire Segré Agir Ensemble au conseil municipal estiment, dans un communiqué, qu’Emmanuel Drouin n’est plus leur chef de file et l’invitent à démissionner de ses mandats. Dans un autre communiqué, les élus minoritaires à la communauté de communes Anjou Bleu Communauté, désapprouvent le comportement d’Emmanuel Drouin, « contraire à l’éthique même de la représentation démocratique qui implique à tout moment clarté et transparence des engagements vis-à-vis des électeurs, des élus et des proches dans l’engage-ment citoyen. •