Notice: Array to string conversion in /home/philippeahi/www/wp-content/plugins/custom-sidebars/inc/class-custom-sidebars-replacer.php on line 213

Pris en main, ils espèrent bien trouver du travail

Article provenant du média Ouest-France du 6 décembre 2017

Pris en main, ils espèrent bien trouver du travail

De nombreux jeunes sortent du système scolaire sans aucun diplôme ou formation. Une situation compliquée pour trouver un emploi. La Mission locale, qui dispose de nouveaux locaux depuis janvier 2017, aide les jeunes de 16 à 25 ans à entrer dans la vie active. Elle propose des aides financières et des conseils adaptés à chacun. “Nous accueillons environ 1000 à 1200 jeunes par an” précise Franck Edon, le directeur. 400 nouveaux se présentent chaque année.
La mise en place du dispositif Garantie Jeunes a pu se faire en mai dernier à Segré, parce que les locaux sont adaptés. Il est possible à l’heure actuelle de faire un bilan. Ils sont 30 à bénéficier de cet accompagnement sur une durée d’un an. “C’est un contrat réciproque entre le jeune et la Mission locale qui propose un accompagnement renforcé”, explique le responsable. Ce parcours a pour objectif une insertion dans le monde du travail, et des exigences sont imposées et à respecter, comme lorsqu’on est en situation professionnelle.

On leur propose des cours collectifs théoriques, comme le travail sur un CV. Le fait de partger leur vécu, leurs expériences, est une émulation pour chacun. “Cette dynamique collective est importante. On met en avant le positif de chacun qui retrouve une confiance. Chaque jeune est dans une ambiance de travail en collectivité”, note Sébastien Philippeau, conseiller sur ce dispositif. Après ces quatre semaines de cours intensifs, les jeunes découvrent les entreprises sous forme de visites, de stages, de contrats en CDD. Ils apprennent à se faire connaître, et par ce biais, à étoffer leur CV pour pouvoir prétendre à un CDI.
Lucas, Amaury et Florian ont intégré le dispositif. “J’ai 19 ans et j’ai un bac pro en maintenant”, indique Lucas. Il m’est difficile de trouver un travail sans mon permis. La mission locale, en plus de toutes les aides, m’apporte un financement pour me le payer. L’allocation, selon les situations de chacun, peut s’élever à 470€ par mois. À 17 ans, Amaury possède un CAP de chaudronnier “je voulais faire un bac pro par alternance, mais je n’ai pas trouvé de maître de stage. J’aimerais trouver un emploi dans le secteur”. Florian, 18 ans, bac pro électro-technique en poche, aimerait devenir informaticien. “Je fais cette formation pour confirmer mon projet”. Ils sont tous les trois dans une dynamique pour trouver un emploi.