Notice: Array to string conversion in /home/philippeahi/www/wp-content/plugins/custom-sidebars/inc/class-custom-sidebars-replacer.php on line 213

Méthanisation : Bien vivre en Anjou rencontre le député Philippe Bolo

Article provenant du média Ouest-France du 4 décembre 2017

Méthanisation : Bien vivre en Anjou rencontre Philippe Bolo

L’association Bien vivre en Anjou a rencontré, lundi 27 novembre, Philippe Bolo, député (LREM MoDem) de la 7e circonscription, au sujet du dossier MétaBio Energies Suez Organic. L’association a demandé la fermeture de la fosse de Sainte-Gemmes-d’Andigné pour risques sanitaires et environnementaux : « Cette fermeture est d’autant plus nécessaire que la fragilité de la géomembrane de 1,1 mm est démontrée par la grosse « rustine » visible sur la bâche EPDM. Quand un accident arrivera, il sera totalement impossible de dépolluer la nappe phréatique », s’inquiète Bien vivre en Anjou.
L’association a aussi demandé au député d’intervenir « pour qu’en effet tous les intrants correspondent à la circulaire du 10 janvier 2012 puisque c’est ce qui est annoncé aux agriculteurs qui prennent le digestat. Qu’il y ait donc un nouvel arrêté préfectoral excluant les sous-produits d origine animale y compris débris, issues et cadavres, boues de station d’épuration des eaux urbaines, de papeteries, d’industries agro-alimentaires, matière végétale brute, effluents d’élevage, matières stercoraires, lactosérum, fumier de cheval, fientes et plumes de volailles, graisses de laiteries, boues d’abattoirs… ». Elle s’interroge : « Comment peut-on laisser épandre 24 000 tonnes de digestats qui ne sont que des déchets de déchets, dont on ignore totalement les composants, sur des terres agricoles ? ».
L’association a demandé à Philippe Bolo, en contact avec les quatre autres députés auxquels elle a fait parvenir le dossier (Yves Daniel et Sarah El Haïry pour la Loire-Atlantique, Géraldine Bannier pour la Mayenne et Matthieu Orphelin, député du Maine-et-Loire et membre de la commission développement durable), de « réfléchir à une proposition de loi concernant les déchets de méthanisation ».