Notice: Array to string conversion in /home/philippeahi/www/wp-content/plugins/custom-sidebars/inc/class-custom-sidebars-replacer.php on line 213

Le député chez les patrons

Article provenant du média Courrier de l'Ouest du 28 septembre 2017

Le député chez les patrons, Philippe Bolo (LREM MoDem) se pose en relais des remarques des entrepreneurs locaux

La commune nouvelle de Longuenée-en-Anjou (La Meignanne, Le Plessis-Macé, La Membrolle-sur-Longuenée, et Pruillé) compte plus de 200 entreprises (ETI, PME, TPE) et plus de 2000 salariés. À l’initiative de Michel Lebreton, président de la commission économie tourisme de la commune, une rencontre a été organisée entre ces patrons et Philippe Bolo, le nouveau député de la 7e circonscription.
Lors de ce petit déjeuner avec une vingtaine d’acteurs économiques et des élus, rapidement, un débat constructif s’est engagé. Rappelons que tous ces chefs d’entreprise de toutes tailles créent la valeur ajoutée du territoire via les salaires versés et les différentes taxes et impôts payés. “Quelque chose s’est en effet passé lors des dernières élections présidentielles, provoquant ensuite un véritable remodelage de la représentation nationale à l’assemblée. Il nous a semblé opportun de proposer dans la foulée cette rencontre de terrain entre notre député et nos chefs d’entreprise”, précise Hervé RAcat, maire délégué du Plessis-Macé et lui-même chef d’entreprise.

Lors de cette première rencontre qui en appelle d’autres, chacun a pu s’exprimer, de la créatrice d’entreprise aux responsables d’importantes sociétés. Beaucoup de sujets ont été abordés : l’apprentissage, les normes qui paralysent parfois les initiatives, les relations difficiles et contre productives avec certaines administrations, la reconversion, le crédit impôts recherche, les difficultés pour les créateurs de trouver les bonnes informations pour avancer dans leur projet, les liens avec l’Education nationale qui n’intègre pas suffisamment le monde de l’entreprise dans sa démarche de formation…
“Dix embauches en CDD se terminant par seulement quatre poursuites de contrat au bout d’un mois. Une grande question se pose : a-t-on vraiment envie de travailler, tant que l’on gagne autant à rester chez soi?” Chaude Guérin, le maire délégué de la Membrolle, n’est pas tendre. Nous ne sommes pas loin des ‘fainéants’ du discours du Président MAcron!
Au-delà de cette remarque, le pari est réussi pour l’organisateur Michel Lebreton : “Nous avons reçu l’unanimité des responsables présents. Ils ont demandé que soit renouvelé ce type de rencontres. Nous souhaitions que les entreprises du territoire puissent mieux se connaître et échanger. Pour les élus c’est aussi important d’avoir une vision réaliste de l’économie du territoire. Nous allons donc poursuivre ces réunions, peut-être par catégories (agriculteurs, petits commerçants, professions libérales). Et pourquoi penser à la création d’un club d’entreprises de Longuenée-en-Anjou”. Soucieux d’être au contact des acteurs économiques locaux, le député s’est engagé à remonter les suggestions voire les propositions des acteurs du terrain, auprès du ministre chargé de l’économie.