Notice: Array to string conversion in /home/philippeahi/www/wp-content/plugins/custom-sidebars/inc/class-custom-sidebars-replacer.php on line 213

Kôichi Courant, un samouraï derrière Philippe Bolo

Article provenant du média Courrier de l'Ouest du 5 août 2017

Kôichi Courant, un samouraï derrière Philippe Bolo

Contrairement à ses collègues nouveaux députés LREM, l’Avrillais Philippe Bolo n’a encore qu’un seul collaborateur. Surdiplômé, Kôichi Courant pratique aussi l’escrime et la baïonnette. L’opposition est prévenue.

Il parle quatre langues, dont le japonais, a étudié la sécurité internationale à Sciences Po et l’économie politique à Tokyo. Au pays du soleil levant, il s’est aussi mis au jukendo, “de l’escrime à la baïonnette, une variante d’un art français disparu”. On ne sait jamais, ça peut toujours servir. Il est aussi diplômé de l’école militaire de Saint-Cyr. Ce prénom étrange, qui signifie “piété filiale” en japonais, Kôichi Courant (27 ans) le doit à sin parrain. “C’est l’une des déclinaisons de la valeur de loyauté du Bushido”, précise-t-il. Il est né en Loire-Atlantique, mais a vécu en Maine-et-Loire (Avrillé, Angers, Saint-Lambert-du-Lattay) où son père réside toujours.

Il a rencontré Philippe Bolo à l’issue de la campagne présidentielle, au QG d’En Marche à Paris. Il servait alors, dit-il, au service d’ordre intérieur. Le futur député lui avait été “chaleureusement recommandé par François Cailleau, maire de ‘sa’ commune de Saint-Lambert-du-Lattay”. Quand on l’interroge sur son objectif professionnel, voilà ce qu’il répond “De manière générale l’équilibre entre mes multiples affinités individuelles et la vie en collectivité ; équilibre que je pense plus avoir trouvé dans la vie politique, dans laquelle je souhaite un temps évoluer, que dans le cadre contraint de la fonction publique d’état à laquelle j’aspirais”.
“Kôichi fait preuve de curiosité sur les sujets qui le mobilisent, y compris lorsque ceux-ci sont éloignés de ses compétences” dit de lui Philippe Bolo, qui souligne aussi, son dynamisme, sa grande disponibilité, et sa réactivité. L’intéressé est à l’unisson “mes fonctions de collaborateur parlementaire aux côtés de Philippe me comblent. Nous passons ainsi de l’appui à un plus juste partage de la valeur ajoutée entre producteurs, transformateurs et distributeurs à la réflexion quant à l’intégration intelligente des technologies émergentes dans notre société.” Malgré toutes ses qualités, précise Philippe Bolo, ce collaborateur de choc devrait bientôt recevoir du renfort.